Lycée Elie Faure

33310 Lormont

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Accueil > Évènements > Actions > Philosophie au collège

Philosophie au collège

« Grandissons par le conte » : le conte philosophique.

Cette année, le « projet philosophie » se fera entre deux classes : la 6ème2 de M. Modolo, professeur de français au collège Montaigne, et la Terminale L1 du Lycée de secteur Elie Faure, de M. Boyer, professeur de philosophie.
Madame Korjanevsli, professeur d'Arts Plastiques de la classe, sera mise à contribution pour une exploitation des illustrations de l'album, ainsi que pour une réalisation de la première de couverture du petit recueil final regroupant tous les contes écrits par les élèves.


I/ Le volume horaire et les rencontres

Les élèves se rencontreront deux fois, dans deux espaces différents: le Lycée Elie Faure et le collège Montaigne, pour des séances respectives de 2 heures.

 

II/ La thématique philosophique abordée

Ce projet prend un double ancrage:
1. il prend appui sur le programme de 6ème, puisqu'il va porter sur le genre littéraire du conte, exploité au niveau littéraire en classe de 6ème, et dont la portée philosophique sera mise en exergue par un cours de philosophie proposé par les élèves de terminale.
2. de plus il s'inscrit dans le projet poétique plus général de liaison CM2-6ème, puisque le thème retenu sera « Grandir », et que le conte philosophique proposé par les élèves de terminale porte justement sur cette thématique du passage du monde de l'enfance à celui des adultes, par le biais du rituel initiatique.
Conclusion: ainsi, les élèves de 6ème auront peut-être éprouvé le fait que l'on grandit grâce aux autres, notamment grâce aux plus grands que soi, et aussi grâce aux moins grands que soi.

 

III/ Le conte philosophique en question

Il s'agit d'un album intitulé Yakouba, de Thierry Dedieu, aux éditions seuil jeunesse, 1994.  Ce conte, qui est dans la directe lignée des contes populaires africains, racontent comment un jeune enfant, Yakouba, doit tuer un lion pour devenir un chasseur reconnu, et ainsi devenir adulte aux yeux de la société qui l'entoure. Mais Yakouba chasse un vieux lion malade, et se refuse à le tuer. A son retour, il est donc proscrit du monde des adultes et devient berger...Mais depuis, plus aucun lion n'a attaqué de troupeaux.
La question philosophique qui servira de base à l'exploitation philosophique, et qui sera à la portée des élèves de 6ème, sera: «  Yakouba a-t-il eu raison de ne pas de tuer le lion? »

 

IV/ Les modalités de rencontre.

Ce projet se réalisera en deux temps:

1. Première rencontre: vendredi 9 janvier 2009 de 10h à 12h00

a. les élèves de 6ème se rendent avec leur professeur de français au lycée Elie Faure, pour une première prise de contact géographique avec des lieux qu'ils connaissent au moins de visu, et qu'ils seront peut-être amenés à fréquenter à la fin du collège.
Cette rencontre s'effectuera sur 2 heures; le principe est le suivant :les Terminales jouent le rôle de l'enseignant, et les 6ème celui d'élève.

b. une découverte de la salle de philosophie et des affiches contenues sera menée, et les élèves assisteront à un petit cours succinct de présentation sur la Philosophie ( les élèves connaîtront d'ailleurs le terme puisqu'il sera étudié auparavant dans la séquence sur les textes fondateurs, avec comme appui la formation des mots et l'étymologie, qui sera l'objectif d'une séance pédagogique propre au sein de cette séquence.)

c. le professeur de philosophie lira le conte, pour respecter la tradition orale du conteur d'abord. Puis quelques questions de compréhension orale auront lieu, ce qui débouchera sur une relecture des élèves de terminale, avec comme support  une version écrite distribuée cette fois aux élèves.
d. un petit questionnaire sera ensuite donné aux élèves, répartis en petits groupes, et sous la tutelle d'élèves de terminale ( 7 groupes de 3 élèves de 6è+ 3 élèves de terminale), ils devront le remplir.
NOTA BENE: une séquence pédagogique sur le Conte aura été réalisée, ou sera en cours de réalisation pour cette date, de façon à mettre en place les éléments caractéristiques du conte, et surtout sa dimension universelle et atemporelle.

e. De retour en classe de 6ème, une production écrite de synthèse sera effectuée, visant à justement répondre à la question philosophique latente : « D'après toi, Yakouba a-t-il bien fait d'pargner le lion? »

2. Deuxième rencontre: mercredi 6 mai 2009

a. Cette fois-ci, ce sont les élèves de 6ème qui jouent le rôle de l'enseignant, et les terminales celui de l'élève.

b. cette rencontre aura lieu au collège, sur un créneau horaire de 2heures. Au préalable, les élèves auront produit un conte de 5 à 10 lignes, par groupes de deux, sur des déclinaisons de la  thématique « Grandir », comme par exemple: comment puis-je grandir? Qu'est-ce qui me permet de grandir? Pourquoi peut-on refuser de grandir? Quels obstacles me permettent de grandir?
NOTA BENE: cette production finale, sur le thème de grandir, interviendra à un moment de l'année où les élèves auront pousser loin leur réflexion grâce notamment au projet poétique mené avec les CM2.

c. les élèves de 6ème liront leurs contes à voix haute, ou peut-être même le réciteront par coeur; puis un petit débat oral aura lieu, pour que les élèves de terminale puissent retrouver sur quelle la déclinaison thématique repose le conte; ils pourront même se livrer à une interprétation philosophique de ces contes.

d. Un petit goûter amical clôturera le séance.

 

V/ La progression pédagogique de la classe de 6ème et le Socle Commun

1. une articulation du projet par rapport aux programmes officiels de la 6ème.

Des séquences pédagogiques sur « des livres et des mots », où les élèves apprendront notamment la structure formelle de l'objet livre, sur les textes fondateurs avec comme double perspective l'étude de textes bibliques et antiques, ainsi que sur le conte se feront en aval de la rencontre.

2. Un projet qui prend largement appui sur le Socle Commun, et qui s'insère dans le premier axe du Projet de Réseau Ambition Réussite du collège Montaigne.

a. le Pilier  du Socle Commun: la Maîtrise de la langue.

Les items ciblés s'inscrivent parfaitement dans le Socle commun, puisque les élèves devront être capables :

• De comprendre un texte lu par autrui et d'en tirer les principaux éléments de compréhension attendus ( repérer les personnages, les lieux, l'époque, ainsi que la trame dramatique de l'hsitoire ou du conte)
• De lire à voix haute, de manière expressive, un texte en prose qu'ils auront rédigé eux-mêmes.
• d'écrire un texte de 5 à 10 lignes en respectant la segmentation forte et les majuscules, en écrivant de façon lisible.
• D'utiliser les ressources T.I.C.E pour produire leurs textes.


De plus, le projet « Grandir » sera  une sorte de fil rouge de toute l'année, reposant sur une sorte d'écriture au long terme, avec  productions écrites multiples, travail sur le brouillon, et reformulation et amélioration pour arriver à une production écrite finale, comme le suggérait Jean Jordy, Inspecteur Général de Lettres, lors du Séminaire sur la Maîtrise de la langue les 22 et 23 Mais 2007 dans l'académie de Bordeaux.

b. les piliers IV, VI et VII: maîtrise des techniques de l'information et de la communication; les compétences sociales et civiques; l'autonomie et l'initiative/l'estime de soi.

Les élèves taperont leurs productions finales en salle informatique.
Ils développeront le travail en équipe, et les relations avec autrui,que ces personnes soient plus grandes qu'eux, ou plus petits qu'eux.
Enfin, une valorisation du travail sera entreprise par la réalisation d'un petit recueil des contes de la 6ème2 dont la première de couverture sera illustrée par le professeur d'Arts Plastiques, et par une possible diffusion via le journal du collège ou la presse locale (partenariat avec Sud Ouest envisageable).